top of page

Insécurité et délinquance : les chiffres définitifs pour 2022

Les chiffres définitifs de la criminalité et de la délinquance constatées en France en 2022 ont été publiés par le ministère de l'intérieur le 28 septembre 2023. La quasi-totalité des indicateurs sont en hausse et 77 victimes supplémentaires d'homicide sont enregistrées par rapport à 2021.


Les chiffres définitifs pour 2022 comptabilisent en plus onze victimes d'homicides, 1 624 mis en cause pour usage de stupéfiants et 614 pour trafic de stupéfiants. Les femmes sont les principales victimes de coups et blessures volontaires (CBV) ou de violences sexuelles.

Les femmes, principales victimes de coups et blessures volontaires et de violences sexuelles

Six victimes enregistrées sur dix de coups et blessures volontaires (sur personnes de 15 ans ou plus) sont des femmes. À l'âge adulte, les femmes sont deux fois plus exposées que les hommes à ce type de violence (quinze victimes pour 1 000 femmes entre 25 et 29 ans, contre huit hommes du même âge).

Près de 83% des victimes de violences intrafamiliales enregistrées sont des femmes. En dehors du cadre familial, la majorité des victimes de CBV sont des hommes (67%).

Près de 91% des CBV enregistrés par la police ou la gendarmerie et commis au sein de la famille sont réalisés au sein du couple entre des conjoints.

Les auteurs présumés de CBV sont à 85% des hommes :

  • 87% dans le cadre intrafamilial ;

  • 84% hors cadre familial.

La majorité des victimes de violences sexuelles sont des femmes (87%) ; plus de la moitié de ces victimes sont mineures (56%). Les mis en cause sont des hommes à 97% et la moitié est âgée de 18 à 44 ans.

Les deux sexes connaissent un pic de violences sexuelles dès l'enfance : 15-17 ans pour les filles, 15 ans pour les garçons.

Presque tous les indicateurs de la délinquance en hausse

Quatre indicateurs consolidés sont à la hausse en 2022 :

  • victimes d'homicide (+9%, après +7% en 2021) ;

  • mis en cause pour usage de stupéfiants (+14%, après une augmentation de +38% en 2021 dans un contexte de mise en place des amendes forfaitaires délictuelles) ;

  • mis en cause enregistrés pour trafic de stupéfiants (+5%, après +13% en 2021) ;

  • victimes d'escroqueries enregistrées (+8%, après +14% en 2021).

Les autres indicateurs poursuivent les hausses observées avant la crise sanitaire :

  • victimes de coups et blessures volontaires (sur personnes de 15 ans ou plus) enregistrées (+15%, après +12% en 2021) ;

  • victimes de violences intrafamiliales enregistrées (+17%, après +14% en 2021) ;

  • victimes d'autres coups et blessures volontaires (+14%, après +9% en 2021).

La hausse est très nette pour les :

  • victimes de violences sexuelles enregistrées (+11%, après +33% en 2021) ;

  • viols et tentatives de viol (+12%, après +32% en 2021) ;

  • autres agressions sexuelles, y compris harcèlement sexuel (+11%, après +33% en 2021).

Certains indicateurs qui avaient nettement reculé durant la crise sanitaire augmentent de nouveau, sans pour autant retrouver leur niveau d'avant-crise :

  • vols sans violence contre des personnes (+14%) ;

  • cambriolages (+11%) ;

  • vols de véhicules (+9%) ;

  • vols dans les véhicules (+9%) ;

  • vols d'accessoires sur véhicules (+30%).

Seuls les vols violents sans arme (-4%) poursuivent une baisse entamée en 2013.

15 vues0 commentaire

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page